« La langue et la culture sont indissociables. La classe de français, langue seconde, permet donc à l’élève de s’ouvrir à la culture francophone. Elle lui offre aussi l’occasion de mieux comprendre sa propre culture. En effet, en côtoyant un autre système de référence que le sien, l’élève découvre d’autres perspectives, croyances ou valeurs, ce qui lui permet d’approfondir sa connaissance de soi, de relever les ressemblances entre les deux cultures et d’en comprendre les différences, de se situer par rapport à elles et de développer progressivement une compétence interculturelle. » (PFÉQ, page 12)

À propos de l'équipe

LEARN & LBPSB en collaboration avec l'UQAM sont fiers de partager le fruit d'un travail de deux ans consacrés à l'enseignement de la compétence interculturelle en classe de français, langue seconde.

Responsables

- Raphaella Dixon, bibliothécaire, LBPSB
- Marc-Albert Paquette, conseiller pédagogique, LBPSB
- Julie Paré, conseillère pédagogique, LEARN
- Valérie Amireault, professeure au Département de didactique des langues de l'UQAM

Équipe d'enseignantes

- Julie Canty-Homier, enseignante à LBPSB
- Émilie Lefebvre, enseignante à LBPSB
- Lucie Lejeune, enseignante à LBPSB
- Kethia Patsy Pognon Hanna, enseignante à LBPSB

Équipe des techniciennes en documentation

- Andrea Hyde, technicienne en documentation, LBPSB
- Susan Luminita, technicienne en documentation, LBPSB

 

Qu'est-ce que la compétence interculturelle dans le contexte de la classe de FLS?

La culture fonde et constitue la vie quotidienne partagée par un groupe d’individus; elle évolue constamment et représente une véritable dynamique sociale. La langue, moyen de communication entre les membres d’une culture donnée, est aussi un des éléments qui constitue cette culture, qui fait qu’elle se démarque de celle des autres. Les liens si étroits entre la langue et la culture sont ainsi importants à prendre en compte en enseignement/apprentissage du français langue seconde (FLS) afin que l’élève soit en mesure d’interagir de façon efficace et adéquate en français dans des contextes culturels variés.

S’ouvrir à une autre culture par le biais de l’apprentissage d’une langue participe au développement d’une compétence de communication interculturelle, composée de trois composantes: des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être (Lussier, 2009, 2018): l’élève, en se familiarisant avec l’Autre et en découvrant d’autres valeurs et façons de pensées que les siennes, réfléchit à la culture de l’Autre et à ses propres appartenances culturelles. Le développement de la compétence de communication interculturelle est ainsi susceptible de mener à une réflexion identitaire chez l’élève : en découvrant l’Autre, une remise en question identitaire peut s’opérer.

En enseignement/apprentissage du FLS, il est donc important de faire réfléchir les élèves sur leur propre identité, sur leurs interactions avec le français, la culture francophone et les francophones. S’ouvrir à une autre culture favorise l’ouverture à l’Autre de façon plus générale, un atout pour de jeunes locuteurs vivant dans une société interculturelle.

Pour en apprendre davantage sur la compétence interculturelle

Questions de réflexion Télécharger
La culture Télécharger
L'interculturel Télécharger
La compétence interculturelle Télécharger
La compétence de communication interculturelle Télécharger
Des liens entre la langue, la culture et l'identité Télécharger
Références Télécharger

Comment aborder les questions interculturelles à l'école?

Certaines conditions peuvent favoriser l’intégration de l’interculturel en salle de classe. Pour aborder les questions interculturelles en salle de classe, il est d’abord important de créer un climat de confiance, d’empathie et de médiation au sein duquel les élèves seront à l’aise de discuter, de partager, de confronter les points de vue, de réfléchir dans le respect de chacun. C’est par ces échanges que les élèves développeront une analyse critique par rapport à leur propre culture et à la culture de l’Autre, et qu’ils pourront revisiter/reconstruire leurs représentations de l’autre langue et de l’autre culture. Dans ce contexte, les interventions de l’enseignant.e viseront donc à faciliter les échanges, à privilégier l’ouverture à l’Autre et l’empathie.

Les questions interculturelles ont avantage à être amenées avec une centration sur l’élève, en se basant sur une approche par l’expérience qui privilégiera les interactions et la réflexion. Plusieurs situations/contextes peuvent permettre d’aborder les questions interculturelles en classe, notamment en partant des besoins et des questions des élèves ou encore en utilisant l’actualité et les documents authentiques comme éléments déclencheurs de discussions.

Pour en apprendre davantage sur comment aborder les questions interculturelles

Questions de réflexion Télécharger
Le climat de classe  
Télécharger

Le climat de la bibliothèque 
Télécharger

Le rôle de l’enseignant.e 
Télécharger

Le rôle de la bibliothèque et du ou de la bibliothécaire 
Télécharger

Checklist for Assessing the Library Collection and Selecting Authentic Materials for FLS and the Intercultural Competency Télécharger
Pourquoi et comment aborder les questions interculturelles? 
Télécharger

Quels sont les moments propices pour aborder les questions interculturelles? 
Télécharger

Quelles sont les activités à privilégier? Quelques pistes. 
Télécharger

Références
Télécharger

Activités clés en main

Voici des activités réalisées par l'équipe d'enseignantes et de techniciennes en documentation:

La semaine du français

Projet roman

Relations d'amour saines

Commentaires et réflexions des enseignantes

Les activités

« Clarifier les concepts liés à l’interculturel avec les élèves. Cela signifie aussi, pour l’enseignant, de réfléchir à l’interculturel (définitions, concepts liés) au préalable. »

« Partir du vécu de l’élève pour mieux arrimer les activités à leurs besoins, à leur expérience personnelle (ex. : en table ronde, amener les élèves à répondre à des questions de réflexion sur leur identité linguistique.) À partir du partage d’expériences personnelles, on comprend mieux ce que vivent les élèves, et l’interculturel devient plus « concret ». Cela permet de se mettre à la place des élèves, de mieux comprendre leur point de vue, de savoir d’où ils partent, et aussi d’où on part, comme enseignant. Cela contribue à créer un climat de classe propice à la conversation interculturelle. »

« Être attentif aux élèves pour aborder l’interculturel à partir d’une question authentique (ex. : Quand est-ce qu’on fait la bise, madame?). »

« Quand on aborde l’interculturel, miser sur les ressemblances (pas seulement sur les différences). »

Le projet 

« Opportunité pour découvrir l’Autre, pour faire de l’introspection en lien avec les différents concepts abordés. »

« Développement d’un intérêt pour l’interculturel: la PDIG a créé un espace pour y réfléchir, pour se remettre en question, pour donner des mots pour parler de la réalité de chacune, et des concepts liés à l’interculturel. »

« Développement d’une plus grande ouverture à l’Autre: sensibilisation au fait que la culture n’est pas homogène, qu’il y a une grande diversité à l’intérieur d’une même culture (reconnaissance de la singularité des gens à l’intérieur d’une culture). À l’image d’une courtepointe, chacun est le produit de multiples cultures, uni par un même fil. »

« L’identité linguistique est influencée par le rapport à l’Autre, par la proximité avec l’Autre (ex. : l’identité québécoise est teintée de l’interaction entre francophones et anglophones).»

« La culture est dynamique, en mouvement, évolue... »

« Évolution de la pensée, de la réflexion, de l’habileté à parler de l’interculturel en classe: au départ (en l’An 1 du projet), les réflexions ciblaient davantage la dualité francophones-anglophones, et ont finalement divergé vers l’ouverture à l’Autre de façon plus générale. »

« Importance des élèves pour l’évolution des réflexions: les enseignantes font des découvertes à partir de ce que les élèves amènent. Les élèves les ont fait avancer, réfléchir. »

« Les élèves ont besoin de valorisation par rapport à leur propre culture: l’enseignante est une personne-clé pour les aider en ce sens. »

«Des enseignantes œuvrant dans un milieu urbain/multilingue/multiculturel se rendent compte à quel point leur milieu d’enseignement est privilégié, car diversifié: cela facilite les choses pour parler d’interculturel, donne plus d’occasions d’aborder les questions interculturelles avec les élèves. »

En vrac. Éléments importants à prendre en compte

« S’intéresser aux élèves en tant que personnes entières, qui ont de l’expérience dans une/plusieurs cultures. »

« Faire le pont, assurer un équilibre entre les différents programmes impliqués dans un projet interculturel (ex. : FLS & éducation à la sexualité). »

« Valoriser la culture des élèves, faire des retours sur leur propre culture. »

« Collaborer entre bibliothécaires et enseignants de français. »

« Avoir l’appui de la direction. »

Commentaires et réflexions des techniciennes en documentation

The Projet

Practical (Physical) stuff:

"Display posters and pictures. Make it clear that the French collection is as important as the English collection"

"Make it clear that what’s on the shelf is as important in both languages (both have value) and is easy to find."

"Look at the collection objectively and assess the collection in both languages."

"Provide elements of discovery. Highlight local collections and Quebec originals in French. Avoir the 'trap' of translations."

"On sent la culture ambiante dans la bibliothèque."

State of mind:

"Go where it is not comfortable - Fight for the French collection. Add genre labels and headings for French fiction. French non-fiction has to have quality. It is easy to ignore. I have to go out of my way to develop the French non-fiction collection."

"Recognize your own level of acculturation. Am I, as an anglophone, modeling to my students that I am une partie prenante de la culture francophone du Québec?"

En vrac: Important Elements to Consider

"We now take the library into the classroom with book selections for a given topic."

"Teachers borrow more books to bring to their classrooms."

"We created a tool to evaluate authentic documents in French (Is it new and shiny or not? Give up the 90’s!) Think about the book covers. Understand that there are different ways to appreciate a book cover (it is not the same in French and English)".

"Go outside of your comfort zone. Do it even if it takes effort because it has value."

"Search the online catalogues of French schools for information and inspiration."

Répertoire de ressources

Notre bibliothèque Visiter la page